318 route d'Espagne 31100 Toulouse +33 6 45 42 04 43

<

CONFESSION DE FOI

 

 

NOUS CROYONS QUE LA BIBLE EST LA PAROLE DE DIEU.  Nous croyons, comme tout véritable chrétien, que la Bible, Ancien et Nouveau Testament, dans ses langues originales, est infaillible, inspirée par l’Esprit Saint, qui en est l’Auteur. Elle est la plus haute autorité pour tout ce qui concerne la vie et la doctrine chrétiennes. Nous croyons littéralement, à moins que ce soit clairement indiqué qu’une partie soit symbolique, au le récit biblique sur la création, les miracles, l’histoire et la doctrine. Nous croyons que le canon de l’Ancien Testament est constitué de 39 livres et celui du Nouveau Testament de 27 livres. Nous rejetons les livres apocryphes car non inspirés de Dieu.

« Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner la vérité, réfuter l’erreur, corriger les fautes et former à une juste manière de vivre » (2 Ti. 3 :16).

« Ta parole est vérité » (Jn. 17 :17)

« Notre cher frère Paul…. Dans toutes ses lettres …  dont le sens est déformé par des gens ignorants et  instables, comme ils le font d’ailleurs avec d’autres parties de l’Ecriture. Ils causent ainsi leur propre ruine » (2 Pi. 3 :15b-16)

 

NOUS CROYONS EN UNE TRINITE, PERE, FILS ET ESPRIT SAINT. Nous croyons, avec tous les véritables croyants, en un seul Dieu tel qu’il est révélé dans la Bible, sans prendre en compte les concepts propres, les opinions, l’imagination ou les expériences extrabibliques. Nous croyons que Dieu existe éternellement en trois personnes : pluriel en nombre et un en essence et nature. Les trois personnes sont co-existantes et co-égales. Cette doctrine essentielle est évidente dès la Genèse et jusqu’à l’Apocalypse (Ge. 1 :26; 11 :7; Mt. 3 :16-17, 28 :19 ; 1 Co. & » :14 ; Ap. 1 : 4-6).

 

NOUS CROYONS EN UN DIEU LE PERE. Nous croyons en un seul Dieu le Père tel qu’il est révélé dans la Bible, Créateur du ciel et de la terre, de tout ce qui est visible et invisible. Dieu le Père est omniprésent, omnipotent et omniscient, éternel, saint, incompréhensible, auto-existant, auto-suffisant, infini, immuable, fidèle et miséricordieux, juste et souverain. Nous croyons que Son amour est infini et éternel, comme l’est également sa sainte colère, puisqu’il peut se mettre en colère s’il est offensé. Nous croyons qu’il est le Père eternel du Seigneur Jésus-Christ et Père de l’Esprit. Selon Jésus-Christ, nous pouvons nous adresser à Lui en tant que Père dans nos prières, avec toute la révérence, et nous devons l’aimer et le servir avec crainte et tremblement.

 

« Voici comment vous devez prier : Notre Père qui es dans les cieux…. » (Mt. 6 :9).

« Nous devons donc, à plus forte raison, nous soumettre à notre Père céleste pour en recevoir la vie » (He. 12 :9).

« Ecoute, peuple d’Israël : Le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur » Dt. 6 :4).

« Pour nous, par contre, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, qui a créé toutes choses et pour qui nous vivons » (1 Co. 8 :6a).

 

NOUS CROYONS EN DIEU LE FILS. Nous croyons en un Seul Dieu Jésus-Christ, le fils Unique éternel de Dieu, engendré dans l’éternité et non pas créé. Il est sans début, ni fin ; lumière de la lumière, Dieu véritable de Dieu véritable. Il est le Verbe qui était avec Dieu et qui était Dieu, il a été fait chair, conçu par l’Esprit Saint dans le sein de la Vierge Marie ; cent pour cent homme, cent pour cent Dieu. Il est venu au monde et nous a sauvés par sa mort sur la croix. Il est ressuscité physiquement, selon les Ecritures. Nous croyons qu’il est apparu ressuscité, visible et physiquement, à plus de 500 disciples. Nous croyons qu’il est monté auprès du Père et qu’il vit pour toujours afin d’intercéder pour nous à la droite du Père. Nous croyons qu’il reviendra pour chercher son église au moyen d’un enlèvement, et qu’il reviendra une deuxième fois sur terre afin de régner littéralement, pour mille ans, en établissant un royaume de justice et de paix parfaites sur terre. Chaque chrétien, individuellement comparaîtra devant son tribunal, et il y aura un jour de jugement final dans lequel Il jugera les vivants et les morts (pas les chrétiens). Etant le co-égal du Père et du Esprit Saint, il possède tous les attributs  mentionnés du Père.

 

« Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà ; celui qui était la Parole était avec Dieu, et il était Dieu…  Dieu a fait toutes choses par lui….  Celui qui est la Parole est devenu un homme et il a vécu parmi nous (et nous avons vu sa gloire, la gloire que le Fils unique reçoit du Père) » Jn. 1 :1, 3, 14).

«  Il n’en est pas moins vrai que pour nous il n’y a …. Qu’un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui toutes choses existent et par qui nous vivons » (1 Co. 8 :6b)

« Parce que le Père…. Il a donné au Fils tout le pouvoir de juger, afin que tous honorent le Fils comme il honore le Père qui l’a envoyé » Jn. 5 :22-23)

« Le Christ est mort pour nos pêchés, comme l’avaient annoncé les Ecritures ; il a été mis au tombeau et il est revenu à la vie le troisième jour, comme l’avaient annoncé les Ecritures… ensuite, il est apparu à plus de cinq cents de ses disciples à la fois » (1 Co. 15 : 3, 4, 6).

« On entendra un cri de commandement, la vois de l’archange et le son de la trompette de Dieu, et le Seigneur lui-même descendra du ciel. Ceux qui seront morts en croyant au Christ se relèveront les premiers. Ensuite, nous qui serons encore en vie à ce moment-là, nous seront enlevés avec eux au travers des nuages… » (1 Tes. 4 :16 :17)

« Ils ont vécu et ils ont régné avec le Christ pendant mille ans » (Ap. 20 :4)

 

NOUS CROYONS EN DIEU, L’ESPRIT SAINT. Nous croyons que l’Esprit Saint est une personne et pas seulement une influence, une force ou un souffle, parce il possède tous les attributs de la personne. Il est divin, co-égal avec le Père et le Fils, et possède tous les attributs, déjà mentionnés, de Dieu. Il est adoré et glorifié avec le Père et le Fils. Il est l’Auteur de la Bible et il nous a parlé par les prophètes et les apôtres. Il est présent aujourd’hui dans le monde, dans l’église et dans chaque croyant né de nouveau. En croyant, chacun est baptisé dans le corps de Christ, l’Eglise, par l’Esprit Saint. Nous croyons que le Christ baptise le croyant dans l’Esprit Saint lors d’une deuxième expérience, qui donne le pouvoir pour témoigner du Christ avec sa vie, ses faits et sa parole. Nous ne croyons pas, en aucune façon, que les dons, les miracles et les fruits de l’Esprit aient cessé ».

 

« Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps » (1 Co. 12-13).

«  Lui (Jésus), qui vient après moi, dont je ne suis pas digne de porter les souliers, est plus puissant que moi ; lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu » (Mt.3 :11 ; Hch. 1 :5).

« Je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous… il sera en vous » (Jn. 14 :16-17).

« Quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement…..L’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité… Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera… (Jn. 16 :8,9,14).

 

NOUS CROYONS QUE L’HOMME, à l’origine a été créé par Dieu, et qu’il n’est pas le fruit d’une évolution. Il a été créé à l’image et semblable a Dieu avec la capacité d’avoir une relation avec Lui. Il est une âme vivante, incapable de ne plus exister ou d’être anéanti. Chaque personne est un être humain, formé par Dieu dès sa conception et, c’est pour cela, quelque soit son état actuel, qu’il est digne de respect.

L’homme est tombé de son état originel et son état actuel est d’être éloigné de Dieu, rebelle, dégénéré, dépravé, un pécheur dès sa conception, qui est dans l’impossibilité de faire le bien. Non seulement il est incapable de se sauver, mais il est aussi incapable de faire le premier pas pour se rapprocher de Dieu et le trouver ; en aucune manière, il ne peut par lui-même être agréable à Dieu. Jésus est venu pour rétablir la relation entre l’homme et Dieu, et l’homme dépend totalement de lui pour son salut.

« Et Dieu Créa l’homme à son image, ile le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme » (Ge. 1 :27)

« Puisque…. Tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre : Tu n’en mangeras point, le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie » (Ge. 3 :17)

« Et voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché » (Psaumes 51 :7)

« Il n’y a point de juste, pas même un seul ; Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu » (Ro. 3 :10-11)

« Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés » (Eph. 2 :1)

 

NOUS CROYONS EN UN SALUT POUR L’HOMME. Nous croyons que le salut est une réalité pour cette vie présente et pour l’éternité. En reconnaissant la ruine et la perdition de l’homme, nous savons qu’il a besoin d’être sauvé. Nous croyons que Dieu œuvre dans l’homme, au moyen de l’Esprit Saint et la Parole de Dieu, pour l’amener à la repentance et à une foi en la personne et l’œuvre salvatrice du Christ. L’homme ne peut se sauver en aucune manière et, la tentative de le faire, au moyen de ses œuvres, est un acte d’orgueil. Il a besoin de se remettre au Christ pour que Lui soit le Seigneur de sa vie, et confier seulement en Sa personne et en Son œuvre. Christ vient pour habiter dans l’homme et, Christ en lui, est l’espérance de la gloire.

Seulement en Christ et par l’œuvre de la croix il y a salut. Nous croyons que, ni une église, ni la médiation des saints, ni le baptême en eau… rien ni personne, sauf le Christ, est concerné par le salut. Seulement l’œuvre de la croix absout le péché et réconcilie avec Dieu. C’est une œuvre de sacrifice, de rédemption et de justification, de telle sorte qu’elle place parfaitement l’homme devant Dieu, sans qu’il doive ajouter quoi que ce soit, recevant gratuitement la vie éternelle. L’œuvre de la croix attribue à l’homme la sainteté parfaite du Christ, en le convertissant en un saint et en le préparant instantanément pour le ciel. C’est la même position en Christ ce qui lui donne le droit de venir en toute confiance au trône de la grâce en prière.

Nous croyons que le croyant est adopté dans la famille de Dieu au moyen d’une nouvelle naissance grâce à l’Esprit Saint, et qu’il reçoit une nouvelle nature qui est compatible avec celle de Dieu. En étant une nouvelle créature avec une nouvelle nature, il désire être saint dans la vie de tous les jours, entrant ainsi dans le processus de sanctification pratique. A cette fin, il commence à connaître les Ecritures et à avoir une communion personnelle avec Dieu et avec les autres chrétiens. Si ce principe de sanctification n’est pas visible en une personne, nous concluons qu’il n’est pas véritablement né de nouveau.

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jn. 3 :16)

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » (Eph.2 :8-9)

« Il n’y a de salut en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Ac. 4 :12)

« Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption » (1 Co. 1 :30)

« Si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu » (Jn. 3 :3)

«  ET QUICONQUE a cette espérance en lui, se purifie, comme lui-même est pur » (1 Jn 3 :3)

NOUS CROYONS EN L’EGLISE. Nous croyons que l’église signifie, selon le grec, langage originel du Nouveau Testament, «ceux qui ont été appelés à part ». L’église est un organisme vivant, formé, intégralement, par des êtres humains appelés à être à part du monde et de son système, séparés pour Dieu et nés de nouveau. C’est pour cela, qu’aucune organisation ou institution terrestre peuvent être considérées comme une église, ni même une partie d’elle. Le propos principal de Dieu sur terre, en cette époque de la grâce, depuis l’église primitive et jusqu’au siècle présent, consiste en appeler et établir cette église dans toute lignée, langue, peuple et nation, et de la préparer comme une fiancée pour Son Fils. L’église est aussi appelée le corps de Christ.

« Je bâtirai mon église » (Mt. 16 :18)

« Celui à qui appartient l’épouse, c’est l’époux » (Jn. 3 :29).

« Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraitre devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible » (Eph.5 :25-27)

« Les noces de l’Agneau sont venues, et son épouse s’est préparée » (Ap. 19 :7).

NOUS CROYONS EN LE MARIAGE. Nous croyons que Dieu a institué le mariage monogame entre l’homme et la femme comme fondement de la famille et structure de base de la société humaine. Pour cette raison nous croyons que le mariage est exclusivement l’union d’un homme et d’une femme.

« Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme » (Ge. 1 :27)

« Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair ; que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint » (Mt. 19 :6)

« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair » (Mc 10 :7-8).

NOUS CROYONS EN LE MONDE SPIRITUEL. D’un côté, se trouve le monde spirituel formé par Dieu et Ses anges ; c’est un royaume de lumière et de tout ce qui est bon. Les anges sont des ministres de Dieu en faveur des gens sauvés. D’un autre côté, il existe un diable et ses anges déchus, qui forment un royaume malin de ténèbres. Le monde spirituel existait avant la création du monde physique et matériel. Dieu est sur tout et est souverain. Satanas, le diable, même s’il est incomparablement inférieur à dieu, dans tous les aspects, est son ennemi  et est appelé le prince de ce monde. Ses démons font toute sorte de méfaits dans la société et dans les individus. Ils trompent et tentent toute l’humanité ; attaquent et accusent les chrétiens. Le monde spirituel est plus puissant et intelligent, et tend à contrôler le monde physique. Cependant, les chrétiens sont protégés par Dieu et les anges.

« C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles » (He. 11 :3)

« Je regardai et j’entendis la vois de beaucoup d’anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des milliers de milliers…. » (Ap. 5 :11).

« Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes » (Eph. 6 :12)

NOUS CROYONS EN LA VIE APRES LA MORT. Nous croyons que l’homme possède une âme immortelle, qui continuera à vivre consciemment après la mort. Il n’existe que deux destinations finales pour l’homme, le ciel et l’enfer. Les deux destinations seront éternelles, sans opportunité de sortir ni de s’en échapper.

«  Lorsque Jacob eut achevé de donner ses ordres à ses fils, il retira ses pieds dans le lit, il expira et fut recueilli auprès de son peuple » (Ge. 49 :33)

«  Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux et tandis qu’il était en proie aux tourments » (Lc. 16 :22-23)

« Nous sommes pleins de confiance et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur » (2 Co. 5 :8) «  Je suis pressé des deux côtés : j’ai le désir de m’en aller et d’être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur ; mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair » (Phil. 1 :23-24).

« Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle » (Mt. 25 :46).

 

NOUS CROYONS EN DEUX COMMANDEMENTS. Nous croyons que, comme premier pas dans l’obéissance à Christ et comme témoignage public de la foi en Lui, le croyant doit être baptisé en eau par immersion même si nous ne croyons pas que ce soit essentiel pour le salut. Nous ne croyons pas au baptême des enfants avant un âge où ils aient une compréhension de leur responsabilité devant Dieu. Nous ne croyons pas non plus dans le baptême de familles entières ou de maisons, à moins qu’ils soient tous croyants.

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit » (Mt. 28 :19)

« Et l’eunuque dit : Voice de l’eau ; qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible » (Actes 8 :36-37. Il y a beaucoup d’autres textes, principalement dans le livre des Actes).

 

Nous croyons dans le commandement de la Sainte Cène, célébrée de manière périodique pour commémorer symboliquement la mort de Jésus. Le pain et le fruit de la vigne sont symboliques du corps et du sang du Seigneur. Celui qui participe à la Sainte Cène doit être un croyant, né de nouveau.

« Jésus prit du pain ; et après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite la coupe, et après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés » (Mt. 26 :26-28)

« Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne » (1 Co. 11 :26)